| | Radar

Hautes écoles françaises: la réussite à l'oral est-elle genrée?

Les bâtiments de l'ENS Lyon. DR

A cause de la pandémie, la suppression des examens oraux dans les filières des écoles normales supérieures en France a eu pour corollaire l’augmentation significative de la part de femmes reçues. Selon Le Monde, cela conforte des analyses de sociologues selon lesquelles les filles adhèrent bien moins à la mise en scène de soi attendue à l’oral que les garçons, pour qui les capacités de confiance en soi et à parler en public sont davantage encouragées.

Quels sont les chiffres? A l’ENS-PSL (Paris sciences et lettres), 67 % des admis issus cette année de classes préparatoires sont des femmes, contre 54 % en moyenne les cinq années précédentes, pour les deux voies principales (A/L et B/L). A l’ENS Lyon, pour le concours «lettres et arts», la part de femmes admises cette année est de 71 %, contre 60 % en 2019. Dans la série «langues vivantes», le résultat est encore plus frappant: parmi les 34 reçus, on ne compte que trois hommes, alors qu’ils constituaient un tiers des admis l’an passé, et un quart en 2018.

link

Le Monde